• Editorial

L’impérialisme français toujours
à la rescousse du régime du Maroc


A chaque soulèvement du peuple Marocain contre la politique antidémocratique et antisociale dictée par le F.M.I. et la Banque mondiale et exécutée, scrupuleusement par le régime du Maroc, l’impérialisme français depêche ses agents de renseignements sous forme de conseillers ou autres formes, dont l’objectif consiste à affaiblir et faciliter l’essoufflement du mouvement sous différentes interventions allant jusqu’à la livraison du matériel moderne de répression massive des masses en révolte contre la pauvreté et l’exclusion.
Cette continuité de la colonisation française interpelle toutes les forces vives et progressistes du pays ainsi que l’ensemble des classes dominées à intégrer dans leurs programmes de lutte contre le régime en place, la lutte contre l’intervention de l’impérialisme français qui assure la protection de ce régime en lui offrant, à chaque mouvement contestataire, un échappatoire.
La lutte contre la politique anti sociale de la classe dominante et son régime monarchique, doit être conjuguée à la lutte contre les intérêts de l’impérialisme français au Maroc.
Il est clair que les régimes anti démocratiques n’ont absolument aucune légitimité populaire, seule l’intervention des impérialismes permet de les maintenir au pouvoir.